Soirée de sélection du Salon 2015 (27 octobre)

Après pas mal de boulot dans l'ombre par les responsables du club, cette soirée de sélection formait le premier acte public de la mise sur pied du salon. A quelques retouches près, nous avons repris le dispositif de l'an dernier [ICI].

 Ci-dessus, à gauche, Dany Jerphagnon réceptionne les photos et Alain Marie remplit son tableau Excel en conséquence. Ensuite, à droite, les photos sont confiées aux petites mains de Jacqueline Guissez-Sapanel et de Jean-Yves Le Pennec qui vont les numéroter (pas de panique, sur postit). Enfin, ci-dessous, les photos sont savamment éparpillées sur les tables de la salle ; et tout un chacun de tourner autour, pour un premier coup d'œil et pour attendre patiemment que toutes les photos annoncées soient exposées.

Avant de démarrer le jugement, Jacques Courivaud donne ses derniers conseils pour que notre sélection soit pleinement alignée sur le thème de l'année et pleinement réussie dans le sens de la bonne Photographie.

Mmmmm ! Expliquer comment «bien» voter, sur le plan démocra­tique, c'est assez borderline...

...mais il n'est pas certain que le discours de Jacques ait beaucoup modifié les votes des uns et des autres.

Puis, quand chacun a remis sa feuille de notes, le dépouillement commence. Nous sommes priés de nous retirer dans une deuxième salle pour laisser le champ libre aux responsables ; on nous a servi un pot pour nous consoler et nous rendre patients. La photographie est finalement un passe-temps assez nourrissant.

Et on attend. Les boissons et les petits gateaux s'épuisent, les participants aussi. Les plus stoïques restent debout, les autres vont s'asseoir. On joue à former des cadrans de pendule. C'est long. Un à un, les plus fatigués s'en vont. Dans l'angoisse des résultats ? N'exagérons rien. Ça viendra par mail le lendemain, c'est tout.

Charles Vassallo

Renouvellement des adhésions FPF et des abonnements à France Photographie

Si vous souhaitez renouveler votre adhésion FPF (si ce n'est pas déjà fait), je rappelle que c’est maintenant qu’il faut renouveler les cartes et les abonnements à "France Photographie", d'autant plus que les premières compétitions arriveront rapidement, dès janvier

Les tarifs sont les mêmes que l’an dernier :

  • carte fédérale seule, plein tarif : 36 € ;
  • carte fédérale seule, à demi-tarif : 18 €, réservée strictement à ceux qui s'engagent à participer aux concours fédéraux ;
  • carte fédérale avec abonnement à la revue "France Photographie" : 40 € .

Prévenez-moi par courriel en me précisant l'option choisie pour que j'en réalise les formalités en ligne, puis préparez votre chèque à l’ordre du club et transmettez-le à Charles Vassalo, notre trésorier, lors d'une de nos prochaines réunions.

Philippe Printant

Offres Adobe, pour les membres de la Fédé

Après maintes péripéties et négociations, la Fédé nous a envoyé les nouvelles offres d'Adobe Europe négociées pour les seuls membres de la Fédé sur une base annuelle (de la prise de commande au 31/10/2016):

  • PhotoShop CC + Bridge = 6.74€ / mois (paiement par chèque au nom du club);
  • PhostoShop CC + Lightroom = 9.99€ / mois (paiement direct par carte visa ou mastercard).

Si vous êtes intéressés, contactez-moi en me précisant bien laquelle de ces offres vous souhaitez, toute commande devant être centralisée via le club. Pour le paiement, il faudra attendre la réception ou de la facture par le club (pour l'offre PS+Bridge) ou du courriel qui vous sera envoyé directement par Adobe (offre PS + LR).

Philippe Printant

A propos des compétitions FPF…

Lors d'une réunion des clubs de l'UR22 où chacun a pu présenter ses actions, le président de l'Union Régionale nous a communiqué quelques informations utiles:

  • les années précédentes, la compétition IP Nature était d'accès direct en National. Le nombre d'images présentées ayant explosé, le travail des juges s'avéraient délicat. C'est pourquoi et comme pour bien d'autres compétitions il y aura désormais une sélection Régionale;
  • il est rappelé que les compétitions régionales (et elles-seules) sont aussi ouvertes aux non-membres FPF.

Philippe Printant

Stage OI national «livre»

C'était la troisième fois que notre club organisait ce stage pour le compte de l'union nationale Objectif Image. L'objectif est que les stagiaires abordent toutes les étapes nécessaires à la conception d'un ouvrage photographique à partir des éléments (photographies, textes...) qu'ils auront apportés. Au programme : les enjeux de l'éditing, les possibilités de mise en page, la réalisation matérielle de l'ouvrage, avec des notions de typographie, des modes de reliures, des procédés d'imprimerie, etc. L'animateur n'est autre que Patrick Le Bescont, fondateur des éditions Filigranes, lannionais d'origine (ceci expliquant que ce stage reste chez nous) et ancien membre de la toute première équipe de l'Imagerie.

La photo de classe traditionelle. Trois des nôtres figuraient parmi les stagiaires — Jean-Claude Sapanel, Jacqueline Guissez-Sapanel et Jacques Courivaud, tous trois devant, ce dernier ayant bénéficié de la démission d'un autre stagiaire. Michèle Ferrrand-Lafaye, tout à droite, assurait l'impression des travaux des stagiaires.

stage-1

stage-2Détente en créperie. Jean-Claude et Jacqueline Sapanel au premier plan, puis Jacques Courivaud (à droite). Les autres sont venus d'un peu partout en France.

stage-3
Antoine Leblond, à gauche, ne figurait pas dans le stage mais, comme expliqué plus haut, il vient d'éditer un livre à partir de ses photos et il était venu parler boutique avec l'animateur Patrick Le Bescont.

Charles Vassallo

Sortie focale fixe

C'était la 3ème sortie photo de l'année pour le club, mais très différente de nos deux sorties sur le lac de Guerlédan [1, 2], où il s'agissait avant tout de nous frotter à un événement rare qu'il ne fallait pas louper. Cette nouvelle sortie était surtout un exercice de style : nous devions renoncer aux facilités des zooms modernes pour ne travailler qu'avec une focale fixe dans la gamme 35-55 mm, à l'instar de très nombreux photographes des temps pré-numériques. C'est Alain Marie qui avait eu l'idée de cette opération. Il nous avait expliqué sa démarche au cours d'une petite réunion préparatoire le jeudi 17, sans vraiment convaincre de son bien-fondé plusieurs des plus anciens d'entre nous, mais qu'importe ! Une sortie club est toujours un moment sympathique pour nous retrouver sur le terrain ; nous aurons toujours le temps plus tard d'en découdre, au moment de la réunion de bilan prévue pour le 22 octobre, qui nous permettra de confronter nos différentes visions.

sortie-1

Nous nous sommes ainsi retrouvés le samedi 19 à la Base Nautique de l'Ile Grande. Très agréable météo ensoleillée. Ici, Alain (en bleu) accueille les premiers arrivants, Bernard Combelles (l'homme au bonnet), puis Georges Jegou, Philippe Printant, et, tout à droite, Jean-Yves Le Pennec.

sortie-2

Alain distribue des tables de largeur de champ en fonction de la focale et de la distance de prise de vue et il explique comment ça marche à Patrick Royet et Véronique Boisramé (qui n'étaient pas venus à la réunion préalable).

sortie-3

Un bon bout de scotch sur la bague de focale de votre zoom, ça le transforme en focale fixe mais ça laisse des traces douteuses. On évite cela en l'emmaillotant dans une longue bande de papier bien serrée avant de le scotcher (brevet Georges Jégou, SGDG).

sortie-4

Et Marie Ladroit arrive en retard...

Jean-Yves à gauche, Véronique à droite.

sortie-5

Dialogue de sourds avec les mains. Alain explique quelque chose et ne comprend pas la réponse de Bernard — qui a simplement vu arriver le photographe.

sortie-6

« Arrivé à la bonne distance, tournez autour de votre sujet ».

Oui, chef !

Malou Créac'h a l'air de trouver que c'est parfois difficile...

 

Charles Vassallo

Antoine Leblond à Loguivy-les Lannion

Le temps de replier notre stand au Forum des Assos et nous nous retrouvions au vernissage d'Antoine Leblond à Loguivy-les-Lannion. Antoine vit la moitié du temps au Japon et il est tombé amoureux des trains japonais. Il les a abondamment photographiés et il en a monté une exposition.

antoine-1
Ça se tenait au «Pavillon», une toute petite construction sur deux étages située dans l'enclos de l'église de Loguivy, connue des seuls initiés — Antoine en est, il habite à Loguivy.

Frédéric Le Chevanton et Soizic Pénaud sur la terrasse à l'entrée du pavillon («parvis» serait peut-être un mot trop grand)

antoine-2

Le local est tout petit, mais l'escalier entre les deux étages est très commode pour faire entrer un maximum de personnes dans l'image.

Autour d'Antoine (en bas à droite), on reconnaît Pierre Le Cabec, Jacques Courivaud et Frédéric Le Chevanton.

Charles Vassallo

 

Objectif Image Trégor