Montage et vernissage de notre Salon (9-12 décembre)

C'était la 45ème édition de notre Salon Photographique, le premier sous l'égide complète de Dany Jerphagnon (elle en conduisait la scénographie depuis plusieurs années, mais elle est maintenant notre présidente tout court). Au vu des quelques photos souvenirs ci-après et de nos archives accumulées depuis 2003, c'est toujours un peu la même chose, mais pas tout à fait, ne serait-ce que par l'apparition de nouveaux visages, et parce que chaque nouveau Salon apporte sa spécificité. Et puis, aussi, nous avons un public qui attend que cet événement revienne, comme celui de l'année d'avant, mais toujours renouvelé.

salon_01 salon_02Prise en main des lieux le premier jour. Il y a beaucoup à faire, nous sommes nombreux mais toutes les mains sont bienvenues.

salon_03Dominique Pavy (à gauche) et Jean-Yves Le Pennec se sont chargés d'accrocher les grandes affiches dans la vitrine.

salon_04Depuis la gauche, Claude Rougerie, Cindy Rabouan, Jacques Courivaud et Serge Raoul.

salon_05Dany donne quelques explications à l'équipe de montage.

salon_06 salon_07Tout est prêt le jour J à l'heure H et les premiers visiteurs peuvent entrer. La presse locale est déjà au travail avec Jacques Courivaud (de dos).

Puis arrive le grand moment, le discours de notre Présidente — qui a pris un peu de hauteur pour l'occasion — avec la Présidente de l'Imagerie et l'Adjointe à la Culture à ses côtés. salon_08 salon_09En quête de renouveau dans nos invités d'honneur, nous avions obtenu le concours du club canadien de Repentigny (dans le Québec) et du club suisse de Lausanne. A notre grande surprise, ceux-ci ont envoyé une délégation participer au vernissage ; à la fin des discours officiels, ils sont venus exprimer leur reconnaissance et leur satisfaction d'avoir ainsi été distingués.

salon_10 salon_11Puis le pot traditionnel...

...et aussi, plus tard, un autre moment important que nous voudrions également fondre dans la tradition (mais c'est moins facile) : le netto­yage des lieux après le départ des derniers invités, afin que la salle soit impeccable pour les visiteurs du lendemain. Doit-on noter comme un relâchement, comme une baisse d'enthou­siasme, par rapport au Salon précédent [2014]? Ou serait-ce simplement qu'il n'y avait que deux balais disponibles ?

salon_12La soirée s'est achevée au Tire-Bouchon.

Charles Vassallo

 

Sortie photo des débutants (29 novembre)

init-1 Après deux journées bien à l'abri des intempéries en amphi [cliquez ici], notre promotion 2015 passait aux actes à Tréguier.

La sortie était encadrée par Daniel Gardan, Dominique Pavy (au point fort de l'image sur la droite) et Michèle Ferrand-Lafaye. Déception inattendue : trois ou quatre des stagiaires n'ont pas su trouver le point de rendez-vous.

init-2En quête de l'angle de prise de vue original.

init-3Trois de nos nouveaux : Agnès Kerdraon, Gérard Coupier et Christophe Davay

init-4 init-5Nous avions choisi Tréguier pour son pittoresque et pour changer un peu de Lannion ou des rochers de granit rose, mais nous avons joué de malchance avec le point de rendez-vous à l'Office de tourisme. Ceux qui ne connaissaient pas bien ont tous trouvé. Ceux qui connaissaient trop bien depuis trop longtemps sont allés à une ancienne adresse de l'Office de Tourisme et ont perdu le groupe...

Qu'à cela ne tienne ! Deux jours après, Daniel Gardan (en rouge ci-contre) leur concoctait un tour de rattrapage à Lannion.

Seule Anne-Yvonne Pacault, au centre, fait bravement face au photographe ; les autres se cachent derrière leurs appareils — mais Georges Jégou est tout de même trahi par les débordements de sa barbe.

Charles Vassallo

Choisir ou ne pas choisir un thème, that is the question

XXe siècle, 1966, la photographie n’a pas la place d’aujourd’hui dans le paysage culturel, mais de grands noms de la photographie ont une vraie notoriété dans le public, Édouard Boubat a 43 ans, Robert Doisneau, 54, Willy Ronis 56. Ils représentent le courant de la photographie humaniste d’après-guerre, la rue et le bistrot sont les lieux privilégiés pour leurs photos. Aujourd’hui, leurs photos témoignent de la vie des français de l’après-guerre et nous permettent de réécrire l’histoire vue à travers un objectif photo, en images. La création d’agences photos va permettre la diffusion de ces clichés témoignages.

Pourquoi ces photographes ont-ils choisi de faire ces photos ? Ont-ils ressenti l’impérieuse nécessité de mettre en mémoire cette période ? Ont-ils multiplié les clichés car l’évolution technique des appareils photographiques leur ouvrait de nouvelles façons de pratiquer la photo, plus libre, plus rapide, plus mobile ?

Ce dont on est sûr, c’est qu’ils n’ont pas répondu à la demande d’un club photo qui leur aurait proposé, le thème de la photographie humaniste.

50 ans après, nous pouvons nous aussi nous poser la question, est-ce nécessaire de choisir un thème photo pour notre 46ème salon photographique en 2016 ? Avons-nous aussi l’envie de témoigner en images notre ressenti du XXIe siècle ?

Si l’on se penche sur nos statistiques, presqu’à chaque fois nous votons pour le thème proposé par Objectif Image. Si nous regardons les choses du côté de notre participation au printemps d’Objectif Image, moins de 10 photographes proposent des images à accrocher aux cimaises du centre courrier de la Poste, encore moins postent une image sur le blog d’OI. Cette année un peu plus de 40 photographes ont participé au 45e salon OIT sur le thème « l’étrange ».

Nous sommes plus de 140 adhérents, nous devons nous prononcer lors de l’AG du 2 février 2016 :

- choisir le thème de l’OI « Solitude »,

- choisir un autre thème à définir ensemble,

- thème libre,

- procéder autrement car nous fêtons les 50 ans du club.

Mais, nous devons tout d’abord nous questionner sur ce que représente un thème pour un club photo comme le nôtre.

Travailler sur un thème c’est accepter de créer à partir d’une contrainte, contrainte qui a pour fonction de stimuler notre production artistique, contrainte qui nous amène sur de nouvelles pistes de travail photo. La preuve avec le thème « l’étrange » qui a permis une variété de réponses photographiques.

Qu’est-ce qu’un bon thème ? un mot, « le bonheur », une phrase, « la vie en couleur », un élément de l’acte photographique « Beauté de la lumière », une vision « Créer le futur »…

Accepter un thème c’est également accepter éventuellement de sortir du genre photographique que l’on affectionne, c’est décider qu’un travail sur la compréhension du thème est nécessaire, c’est décider de se retrouver pour échanger, critiquer, améliorer les premières photos produites sans le souci de la sélection finale, à l’image de ce qui a été fait pour la coupe de France monochrome par Philippe Printant, jeudi 17 décembre.

Tout cela est bien théorique, on ne peut pas réfléchir dans le vide... Proposons par exemple, le thème « Reflets ».

Un bon thème ? Un thème facile ? Un thème pour tous les genres photographiques représentés dans le club ? En tout cas, un thème traité par nos plus grands photographes, rappelons-nous la photo d’Henri Cartier Bresson Derrière la gare Saint-Lazare, Paris, France, 1932, qui illustre le concept d’instant décisif cher à H.C.B.

Revenons à nos photographes, je suis photographe nature, j’immortalise l’envol d’un oiseau au-dessus d’un étang, je photographie des paysages, les étendues d’eau fonctionnent comme des miroirs naturels et me permettent de capturer les reflets des arbres, des bateaux, des ponts, des bâtiments… Je fais de la street photo, les flaques d’eaux, les vitrines, les façades en verre des immeubles, sont des pièges à reflets. Je fais du studio, je me sers d’un miroir…

Apparente facilité pour obtenir des images acceptables pour ce thème, où est donc le travail à fournir ? Vous savez bien toute l’attention que vous devez porter à la composition des images. Vérifier leur lisibilité dans le cas de reflets, l’inversion en miroir peut créer des difficultés d’interprétation. Des déformations de l’image dues à des rides à la surface de l’eau peuvent créer des paysages surréalistes, esthétiques ou non. L’effet reflet ne suffit pas toujours à créer une bonne photo, et nous contraint à avoir une démarche d’auteur. Que voulons-nous montrer, quel est le sujet de notre photo, quel cadrage est pertinent pour mon projet, quel traitement retenir, noir et blanc, couleur ?

L’AG c’est début février 2016, il va falloir décider, à vous de réfléchir, à vous de proposer, n’oublions pas que notre club a 50 ans, nous avons le recul de 45 salons successifs, nous sommes sortis de l’adolescence me semble-t-il, la COP21 a réussi à mettre d’accord 195 pays, nous sommes 143 adhérents, facile… nous comptons sur vous.

Une dernière piste, nous allons présenter des photos de la collection nationale d’Objectif Image, de grands noms de la photographie sont représentés, nous pouvons choisir également des photos sur un thème que nous traiterions dans notre salon… Une idée à débattre bien sûr.

Rendez-vous à l’AG.

Jacques Courivaud

Convocation à l’AG

L'assemblée générale se tiendra le mardi 2 février à 20h30 dans la salle No 1. Vous y êtes donc convoqués (c'est le terme consacré). En plus des rapports d'activités et du rapport financier, on votera pour choisir le thème de notre salon de fin d'année.

Si vous souhaitez que certaines questions soient mises à l’ordre du jour, prévenez-m’en rapidement.

Les administrateurs sortants sont, par ordre alphabétique, Louis Dupré, Danielle Corriez-Jerphagnon, Jacques Courivaud, Jean Dominique Gauthier, Jean-Claude Sapanel. Ils sont rééligibles.

Il restait l’année dernière deux postes à pourvoir. Si cela vous tente de participer plus activement aux destinées du club, écrivez-moi pour me prévenir. Je n’ai reçu aucune candidature pour l’instant.

Un bulletin "spécial AG" vous sera expédié quelques jours avant celle-ci, afin que vous ayez toutes les informations nécessaires pour bien voter ! Il y aura un formulaire de procuration (chaque adhérent n’a droit de recevoir qu’une unique procuration : attention).

L'AG sera suivie du pot de l'amitié !

Dany Corriez-Jerphagnon

Dernier MOIT du Club

Vous êtes en train de lire le dernier bulletin de notre club.

Rien de triste puisque je vous annonce une naissance, notre vieux bulletin accouche en ce début d’année 2016 d’un site moderne.

De fait, sous cette forme le bulletin n’existera plus le mois prochain.

À partir de février vous retrouverez toutes les rubriques habituelles du MOIT ainsi que toutes les informations concernant notre club sur le nouveau site.

Ces informations ne seront plus mises à jour une seule fois par mois, mais à chaque fois qu’il y aura lieu de faire une annonce, de donner des infos après une réunion, d’annoncer une expo, etc…

Les seuls rendez-vous mensuels conservés seront l'édito, l'image du mois et les ronchoitises.

D’autre part, toutes les informations seront regroupées dans ce même lieu, plus la peine de se demander où trouver les infos sur les réunions ou les concours. Tout sera sur une même adresse, même les anciens bulletins du club si vous avez l’envie de vous plonger dans les archives. En fait tout ce que vous trouvez sur notre site sera facilement accessible dans notre nouvel espace par des fonctions de recherche.

Rien ne sera perdu.

Vous pourrez vous abonner à des flux pour être au courant par mail des dernières informations mises en ligne.

Une partie du site est publique, une autre sera réservée aux membres du club.

Les différentes fonctionnalités du site (inscription, abonnement, rédaction d'articles, etc) feront l'objet d'une présentation.

Un mail sera envoyé début février à tous les membres du club par Charles Vassallo, comme il le fait toujours pour annoncer la mise en ligne de notre bulletin.

Dans ce mail vous trouverez toute la marche à suivre pour vous connecter à notre site.

Pour :
Louis Dupré,
Jacques Courivaud,
Antoine, Leblond,
Jean-Claude Sapanel
(Par ordre alphabétique, les créateurs du site)
Dany Corriez-Jerphagnon

Salon de fin d’année : L’étrange

Encore quelques jours avant la fin de notre salon.
Le dimanche 3 à partir de 18h30 nous décrocherons.
Il nous faudra revenir le lendemain pour ranger nos cadres dans la réserve de l’Imagerie.

20 photos continueront à être vues par du public, puisque comme tous les ans elles seront sélectionnées pour être exposées dans la salle de repos du Centre Courrier de la Poste.

À partir de 17h30 nous commencerons à enregistrer les bulletins de votes, pour connaître les gagnants de notre jeu.

La remise des prix aura lieu le samedi 23 janvier à 16h30.

Merci à tous pour votre participation à l’installation, aux gardes, au vernissage, aux rangements, etc..

Mais, comme le phénix, comme aussi ce bulletin, ce qui est fini, renaît, puisque nous allons commencer à parler du prochain thème pour notre salon 2016 lors de notre A.G..

Comme l’année dernière une commission est chargée de sélectionner un certain nombre de thèmes à vous proposer.

Vous voterez par bulletin secret, et ceux ne pouvant être présents le jour de l’A.G. pourront m’envoyer leur intention de vote par mail.

Dany Corriez-Jerphagnon

Sortie technique autour des vitesses lentes

Une prochaine formation technique vous sera proposée pendant le mois de février 2016.

Le thème est : Vitesses lentes et poses longues

Cette formation permettra de voir, de travailler et de comprendre les techniques de prise de vues en vitesses lentes.

Elle se déroulera sur 3 jours :
D’un côté pratique, vous pouvez passer commande au Père Noël pour un filtre neutre ND400 au diamètre de votre objectif.

Dates :
- Présentation technique, jeudi 25 février à 20 h 30 au Centre Savidan.
- Samedi 27 au dimanche 28 février, Prise de vue extérieur (Lieu à définir)
- Compte-rendu des travaux, le jeudi 24 mars à 20 h 30 au Centre Savidan.

Alain Marie

Ronchoitises de janvier

Ah ! faut-il vous l'avouer, cela donne le vertige,
Avez-vous ouï parler de cette année prestige,
Le club a cinquante ans, c'est à peine croyable,
C'était hier pourtant, et déjà formidable.

Une poignée de jeunes gens, tous fondus de photo,
A fondé en ces temps éloignés une asso,
Ils étaient PTT mais aussi amoureux,
D'images et de beauté, et plus pour être heureux,

Mais sait-on grâce à qui l'aventure a vécu,
Quel souffle et quel esprit a l'ardeur maintenu,
A patiemment guéri les artistes torturés,
A insufflé la vie sur des terres brûlées.

Ma modestie je crois, va souffrir mais je dois,
Avouer que moi, Ronchoit, je suis celui qui voit,
Que ce club n'aurait pu embellir tant et plus,
Sans ma hauteur de vue, mes idées de Genius...

Théophile Ronchoit

Aux utilisateurs passés et futurs du studio

Comme promis, profitant de la trêve des confiseurs, nous avons entrepris le GRAND NETTOYAGE et le RANGEMENT du studio.

Afin de faire de la place, nous avons entreposé provisoirement des objets de toutes sortes au labo argentique. Mi-janvier nous ferons un voyage à la déchetterie avec tout ce qui n’aura pas été récupéré. Si vous aviez encore au studio des biens personnels nous vous recommandons vivement de passer les récupérer au labo argentique avant cette date.

Nous avons entreposé chez Dany Jerphagnon des fonds en rouleaux de toutes sortes de couleur.

Vous pouvez en récupérer. Prenez contact avec Dany pour ce faire.

Il vous est recommandé de signaler immédiatement à Alain Marie tout disfonctionnement.

Il y a au studio aspirateur, serpillière, sceau, balais produits d’entretien.

Il vous est demandé de laisser le studio dans l’état où vous l’avez trouvé ; nettoyé, rangé, poubelle vidée, cahier rempli.

Alain Marie, Michèle Ferrand-Lafaye.

PS : Pour une 1ère utilisation du studio (nouvellement rangé), vous pouvez contacter Alain Marie, afin de connaitre les modifications du studio.

Pour cela, prenez rendez-vous pour une présentation d'une heure après 18 h uniquement.

Objectif Image Trégor