Archives de catégorie : Lecture d’image

SUR LA ROUTE

Pour notre salon de fin d'année, nous avons choisi le thème, "Sur la route". Nous avons débuté la réflexion lors de la dernière réunion photo du 13 février 2018.

La route : de quelle route parle-t-on ?

  • Sentier, piste, chemin, voie, route, autoroute

Sur la route ?

1ère situation : Les photos montrent la route et le paysage qui l’entoure, avec des cadrages variés.

Nos photos doivent-elles être prises strictement sur la route ou à une certaine distance ?

  • Les photos sont prises sur la route de l’intérieur d’un véhicule à travers le pare-brise ou le rétroviseur
  • Les photos sont prises du bas-côté, du trottoir en ville,
  • Les photos sont prises à une certaine distance de la route, avec des cadrages variés.

Quels éléments présents dans les photos ?

  • Seulement la route
  • La route et d’autres éléments, personnages, animaux, voitures, objets …
  • Une partie de la route et des événements qui se déroulent hors de la route, trottoir, bord de route …. au lointain.

2e situation : les photos n’illustrent pas la route en tant que telle mais ce qu’elle permet, le voyage, l’échappée, la liberté.

Nos photos peuvent-elles ne plus montrer la route sur laquelle se déroule le voyage ?

  • Les photos montrent l’intérieur d’un véhicule, les personnages présents nous font comprendre qu’il s’agit d’un voyage.
  • Les photos montrent un gros plan d’un personnage qui conduit, cadrages variés.

3e situation : les photos nous transportent dans un registre symbolique.

Nos photos évoquent des routes, des directions

  • Graphismes de routes qui s’entremêlent, se croisent
  • Traces sur le sol ….

4e situation : Nos photos nous transportent dans un ailleurs, poétique, imaginaire

Jacques Courivaud - Réunion photo du 13/02/2018

Sitographie :

"SUR LA ROUTE" :  Publication de "Reporters sans frontières" N°52 -  Eté 2016

 

Lecture d’image « Alex Webb »

Alex Webb est considéré comme un des maîtres de la photo couleur et de la photo de rue. Il est né à San Francisco en 1952 de parents artistes et a vécu sa jeunesse sur la côte est des États-Unis. Après des études d'histoire, de littérature et d'art visuel, il se consacre à la photo et entre à l'agence Magnum en 1976. Si ses premiers travaux sont en noir et blanc, après un voyage dans les caraïbes où il est subjugué par la couleur et la lumière, il se mettra à la Kodachrome. Ses photos de scènes urbaines très colorées et aux compositions complexes, voire d'apparence chaotique, subliment des peuples et des lieux, à la façon d'un Cartier-Bresson qu'il considère comme son maître. Tout en jouant avec l'ombre, la lumière et la couleur ses images révèlent certaines tensions culturelles ou raciales, mais l'humour et le mystère n'y sont jamais totalement absents. Chaque projet est dédié à un pays ou un simple lieu : les États-Unis, à ses débuts, puis Haïti, le Mexique, Cuba, le Brésil, mais aussi Istanbul, l'Espagne, et certains pays de l'est. Ses expositions et sa quinzaine de livres sont conçus avec Rebecca son épouse, elle-même photographe. On aura un bon aperçu de son œuvre dans son livre publié en 2011  « The suffering light, thirty years of photographs » (Ed Aperture) difficile à trouver en français mais encore disponible en version anglaise. Sa dernière publication « Slant rhymes », commune avec Rebecca, date de 2017 et se veut plus poétique.

Dominique Pavy

Enregistrer

Lecture d’image – Sabine Weiss

A l'occasion de notre réunion photo de rentrée, la lecture d'image a mis à contribution les membres du club présents, anciens et nouveaux arrivants. Une carte postale d'une photo de Sabine Weiss a permis de mener une analyse d'image sous forme de questions interactives dans le but d'identifier les différentes composantes de cette image. Vous trouverez le diaporama proposé en cliquant sur le lien ci-dessous.

Sabine-Weiss

Pour découvrir plus avant le travail de Sabine Weiss, vous pouvez consulter le site du Jeu de Paume .

Sur ce site qui présente une vidéo de présentation d'une exposition des archives personnelles de Sabine Weiss au Château de Tours, vous trouverez également un dossier documentaire complet .

Lors d'une interview du 08/09/2016  de Sabine Weiss par la station de radio France Inter [émission la grande table] elle disait à propos de son travail photographique :

Sabine Weiss : "Toutes mes photographies sont instantanées, il n'y a jamais eu de clichés attendus, voulus"

"Jamais de photographies montées mais toujours à l'improviste"

Elle s'inscrit dans le courant photographique des humanistes comme Robert Doisneau, Izis, Brassaï, Edouard Boubat, Willy Ronis.

Le travail de Willy Ronis est actuellement proposé par le Jeu de Paume au Château de Tours jusqu'au 29 Octobre 2017.

Jacques Courivaud