Du côté de la Fédé : sélections 2018 aux « N1 NB papier » et « N2 nature papier »

N1 monochrome papier

La sélection a eu lieu le jeudi 11 janvier 2018.

Il fallait y sélectionner 20 tirages, parmi les 53 tirages qui étaient présentés par une douzaine de participants. La méthode a été la suivante :

Présélection de 30 images

  1. Présélection de 30 images par nos juges fédéraux, dans un 1er temps ; les critères ont ensuite été expliqués sur des cas concrets :
    • en faveur d'une sélection : une bonne composition, une image avec de la pêche, un visage expressif ;
    • en défaveur : une image trop classique / trop familière, un mauvais équilibre clair/sombre, des plages noires trop grandes, un visage sans expression / trop neutre.
  2. Dans cette présélection, choix d'un premier jeu de 12 images par nos juges sur des critères techniques tels qu'appliqués usuellement par les juges fédéraux, puis choix des 8 derniers coups de cœur par les participants restants.

Nos juges expliquent leurs choix...

A noter que de nombreuses images avaient déjà été soumises à analyse critique lors de réunions précédentes ; les conseils alors donnés ayant été appliqués par leur auteur, nombre d'entre elles ont été retenues dans la sélection finale.

N2 Nature papier

5 participants ont amené 28 images, ce jeudi 18 janvier.

Pour retenir notre quota club de 7 images, la sélection s'est déroulée de la manière suivante :

  1. présélection de 14 tirages parmi les 28 propositions, puis
  2. discussion et sélection finale des 7 images parmi ces 14.

Devant les propositions...

Les critères étaient les suivants : choix d'images fortes et peu vues par ailleurs, netteté de l'œil (pour le reste de l'image, une faible profondeur de champ / un fort bokeh n'est pas gênant, bien au contraire en macrophotographie), importance de la lumière... Un Florilège 2017 a permis d'illustrer certains choix en faveur ou défaveur d'une image soumise.

Pour départager les images, il faut parfois chercher la petite bête...

Un grand merci à tous les participants pour leurs très belles propositions.

Philippe Printant