Non-carte-postale de juillet

Quoi ! Vous vous imaginiez peut-être que vous alliez recevoir une carte postale de mon cru en ce mois de juillet. Eh bien non ! En juillet, je suis en vacances, donc je n’écris rien, même pas une petite carte postale. Nada. Pas une ligne. Je bulle, je glande, je zone, je bronze et je baille aux corneilles en comptant les moutons. Je sais, ça va vous manquer la carte postale du MOIT. Et vous vous demandez sans doute où je me trouve en ce moment et dans quel état j’erre. Je refuse de me fatiguer à vous répondre et vous laisserai le deviner par vous-mêmes au vu de cette photo que j’ai prise récemment au péril de ma vie. Et n’essayez pas de me joindre pour me demander un quelconque service ou un renseignement fumeux car vous risquez de tomber sur un répondeur vocal qui vous dira de sa plus belle voix : « Biiip ! Il n’y a plus de japonais au numéro que vous avez demandé. Biiip ! … ». Sans rancune aucune j’espère ? À la prochaine donc, quand je serai fatigué d’être en vacances. Votre dévoué …

Théophile Ronchoit