Ronchoitises de mars

Chaque secte a besoin d’un Gourou,
C’est ainsi, on n’y changera rien,
N’y voyez pas matière à courroux,
Car au fond ce n’est ni mal ni bien.
———

Or notre club n’a pas désigné,
Lors du CA, celui qui sera,
Le guide suprême de nos pensées,
Notre Pape et notre Ayatollah.
———
Mais direz vous pourquoi s’encombrer,
Pour créer d’innocentes photos,
Au sein du club d’un Maître à penser,
Qui nous dira c’est moche ou c’est beau.
———
La réponse qu’elle soit dite entre nous,
Est évidente ainsi qu’elle me vient,
Chaque secte a besoin d’un Gourou,
C’est ainsi, on n’y changera rien.
———
C’est donc moi, votre humble serviteur,
Qui vais m’y coller, incontinent,
Suivez ma parole de précepteur,
Tout ira bien, oyez braves gens.
———
Notre grand club va enfin trouver,
Via mes directives et mes conseils,
L’harmonie et une belle unité,
Vous dormirez sur vos deux oreilles.
———
Me voici intronisé Gourou,
Quel grand honneur, j’en bondis de joie,
Mais une question se pose à Ronchoit,
Gourou, certes, mais jusqu’à quand Gourou ?
……….

Théophile Ronchoit